L'autre jardin

19 mars 2013

Du besoin de se soigner vers la nécessité de la guérison

 

Texte de Michel ODOUL transmis par une âme soeur

 

A un certain moment, l'être humain peut transformer le besoin de se soigner en nécessité de se guérir.

Ce qui est fondamental, c'est de conduire la personne à trouver elle-même son sens,
à le replacer elle-même dans son histoire et dans sa vie.

Cependant : se soigner reste une étape nécessaire au processus de guérison

Pouvoir se reconnecter au niveau de l'âme*,
qui est celui qui va pouvoir nous permettre de redevenir maître de notre vie,
et pouvoir sortir du triangle infernal où l'on est à la fois victime et bourreau de lui-même,
et à travers le fait de se soigner devenir sauveteur de soi-même.

 

* le Docteur Edward Bach a cherché dans la nature des fleurs dont le niveau vibratoire très élevé nous reconnecteraient jusqu'à notre Âme. Ces végétaux ont intégré la Méthode Fleurs de Bach (clic)

Posté par waterviolet à 21:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


26 février 2013

Développer l'autonomie de son enfant / l'apprentissage du temps

 

Le temps est une notion très difficile à appréhender pour un enfant.

Je me souviens avoir lu qu'il parvenait à le "maitriser" vers l'âge de ses 10 ans !
Juste au moment où il passe en 6ème avec un emploi du temps de la mort !
Quel cadeau empoissoné pour le féliciter de son long apprentissage !!!

 

Que faut-il intégrer auparavant pour arriver à se déplacer sur cette ligne imaginaire qui change de direction à l'instant 0 - ce moment du "présent" ? Ce moment que le bébé maîtrise parfaitement bien pour peu à peu s'en échapper au fil de sa croissance - jusqu'à devoir le retrouver via des concepts spirituels à l'âge adulte !!! Le bonheur se vit au présent ! Vivi geek

 

A la rentrée de septembre dernier, devant le méli-mélo des rythmes de chacun, j'ai décidé de créer un calendrier qui regroupe les activités de tous et puisse être compris de mini 2 ans 1/2 à maxi 44 ans !

Je me suis donc amusée à intégrer des dessins, des vignettes, des symboles, et des couleurs ; et j'ai aimanté ce planning sur notre réfrigérateur. 

 

Planning maison BLOG copie

 

Le 1er mois, c'est zhom et moi qui le consultions régulièrement avec comme objectif de ne zapper personne !!! Le 3ème mois, Titou (5 ans) le déchiffrait pour connaître/découvrir sa journée du lendemain. Ou savoir si papa ou maman travaillait ? Cet outil lui a apporté beaucoup de sécurité. Anticiper le rassurait et si quelque chose ne lui plaisait pas, il se déplaçait de colonne en colonne pour chercher son petit bonheur : "Dans deux jours, on va à la ludothèque maman !" Cinq mois plus tard, c'est au tour de Benjamin (bientôt 3 ans) de nous montrer qu'il sait l'utiliser. Il est à l'affût des vignettes "je reste à la maison avec maman" ou "je vais à la piscine avec papa" ou "on va chercher grand frère à l'école" ... Il repère dans le temps les événements agréables , leurs répétitions ... c'est UN JEU !

 

Ce petit tableau aura permis à chacun de mieux appréhender le temps : Very Happy

  • Les parents ont enregistré le programme de façon plus ludique
  • Notre aîné a consolidé son apprentissage du déroulé de la semaine (programme scolaire) et a été grandement apaisé par la connaissance de ce futur devenant "connu"
  • Notre dernier a appris la notion de rythme et nous a prouvé une fois de plus qu'il était bien un hédéniste 

 

L'année prochaine, c'est sûr, nous en refabriquerons un ! Parce que c'est ce qu'on appelle une EXPERIENCE REUSSIE ET CONCLUANTE 

 

Posté par waterviolet à 20:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

01 février 2013

Apprendre le respect / Education bienveillante

 

Titou a fabriqué une affiche de cirque présentant un clown-jongleur en plein spectacle1

 Zhom et moi sommes fans de cette oeuvre
émus par la belle expression de Monsieur Zig-Zag.

2

 

J'ai donc affiché la réalisation sur un mur de la maison

 

 

A notre "grand malheur", Benjamin semble en vouloir à l'artiste.

Mardi, pour la deuxième fois, j'ai retrouvé Monsieur ZigZag en moyens morceaux sur le carrelage.

J'ai discuté avez deuz pour comprendre la raison de son geste mais rien de bien clair n'émerge.

En fait depuis quelques semaines, il est dans une période "destruction" :

  • Je dessine, je déchire
  • Je range, je fous le bazar
  • Je monte la structure, je shoote dedans
  • etc ...

 

OK pour accueillir cette étape comme faisant partie de son développement psycho-moteur. Very Happy

Cependant pas OK pour qu'il l'expérimente sur une décoration - en l'occurence un dessin de son frère.

Nous lui avons dit une fois et une semaine plus tard, donc ce mardi, ZIGZAG était à nouveau en miettes.

J'ai alors pris le temps de la réflexion pour concocter une solution qui amène Deuz à respecter l'oeuvre, le frère et nos limites. scratch

 

Je me suis mise à la place de Clown ZigZag écrivant sa peine à Benjamin dans un courrier. J'ai plié la lettre, dessiné un timbre, noté l'adresse du destinataire et l'ai scotchée sur le mur à côté de l'affiche. A hauteur de Deuz.

3

Un soir plus tard, il a reconnu son prénom et est venu me chercher pour me demander de quoi il s'agissait. Je lui ai expliqué qu'il avait reçu un courrier et que s'il l'ouvrait, nous pourrions en savoir plus. Intrigué, il a descotché les bords, a ouvert le papier et a regardé les écritures. J'ai lu le message tout en suivant les lignes avec ma main.

4

Il a été surpris et content de recevoir ce mot. A la fin, il a tendu la main vers ZigZag qui lui a redit que "Non non non, je veux rester ici. C'est ma maison. J'ai besoin que tu me respectes. Si je te dérange. Si je ne te plais pas. Passe devant moi sans me regarder."

 

Benjamin a baissé la main et il est parti. Sans manifester un malaise émotionnel. J'ai compris qu'il avait entendu, compris lui aussi. En tous les cas, depuis deux jours, il fréquente régulièrement l'endroit et ne touche plus au bonhomme.

 

Je ne sais pas pourquoi mais je suis confiante.

En fait si, je sais pourquoi.

flower

 

Posté par waterviolet à 17:16 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

05 janvier 2013

Ce n'est pas la maladie qui est mortelle, c'est la vie ! / Dr Bernie S. Siegel (1/2)

 

BernieJ'ai dévoré I love you ce livre de médecine(s) et de spiritualité.

J'ai surligné des "phrases fortes" - des "mots clés" à toutes les pages .
Ce qui m'a questionnée sur "Comment vous le présenter sans l'abîmer" Question

J'ai décidé de commencer par citer un paragraphe éclairant Idea sur la personne du Dr Bernie Siegel et le message qu'il souhaite nous transmettre. A voir par la suite si j'arrive à organiser mes pensées en un autre post.

 

 

Préface de la deuxième édition :

"Après la publication de ce livre, j'ai reçu des lettres de gens qui survivent au cancer, au SIDA, à la sclérose en plaques et autres maladies alors qu'aucun médecin n'y croyait. C'est pourquoi je garde l'espoir et je reste persuadé qu' "il n'y a pas de maladies incurables, il n'y a que des individus incurables". Je suis incapable de prédire l'avenir, mais je sais que l'espoir existe. Tout comme je sais que bien des gens sont morts aujourd'hui pour avoir cru au pronostic de leur médecin. Mon idée n'est pas d'encourager la défiance mais de susciter une collaboration, fondée sur la confiance et l'espoir, entre médecin et malade.

Je ne considère pas non plus la mort comme un échec. L'échec, pour moi, c'est la peur de renoncer aux conditionnements négatifs de l'enfance. Plus je travaille avec mes semblables, plus je mesure l'influence - tant positive que négative - de notre éducation. Relevons le défi de la maladie, nous aurons gagné."

Dr Bernie S. Siegel - New Haven - Juin 1987

 

Posté par waterviolet à 00:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

14 octobre 2012

Les fleurs de Bach et le malade / GENTIAN (gentiane), IMPATIENS (impatiente), CLEMATIS (clématite)

 

"Ne faites pas attention à la maladie.

Pensez seulement au point de vue

que la personne en souffrance a sur la vie"

 

Dr Edward Bach ~ 1936

 

GentianImpatiensClematis

 

 

 

 

 

 

  • Si elle se sent déprimée, GENTIAN va lui redonner le moral
  • Si elle se sent impatiente de guérir, IMPATIENS va l'aider à accepter le temps de la convalescence
  • Si elle dort beaucoup et à du mal à être présente, CLEMATIS la reconnectera avec la réalité

            Etc ...

Posté par waterviolet à 07:05 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,


24 septembre 2012

Comparaison entre deux approches de thérapie de couple/couple en mal d'amour (suite)

A la fin du livre de G. Chapman (clic), il m’a semblé pertinent de rapprocher ses informations avec celles découvertes dans l’ouvrage de M. Fradot et D. Chinès (clic)

J’ai élaboré un tableau comparatif pour identifier les ressemblances et les différences de ses approches d’accompagnement thérapeutique.

Les textes sont souvent des « citations » des livres.

Dans la zone bleue, c’est mon point de vue.

 

Nature du véritable amour entre deux êtres ?

 

 Les 5 langages de l’amour

Gary Chapman

 

Pourquoi lui ? Pourquoi elle ?

Monique Fradot et Danièle Chinès

ETAPE 1

L’obsession amoureuse

Définie par Scott Peck (psychiatre) et Dorothy Tennov (psychologue)

C’est le moment du coup de foudre.

D. Tennov a même créé le mot limerence pour signifier la glu qui symbolise parfaitem- ent cette étape particulière qui n’a rien à voir avec l’amour !

 

Pour le Dr Peck, le coup de foudre est une cominstinctuelle génétique du comporte- ment sexuel. Le but est d’augmenter la pro- babilité des relations sexuelles, en faisant disparaitre temporairement la part de l’ego. L’objectif reste de favoriser la survie de l’espèce.

D. Tennov a conclu que la durée de vie moyenne d’un coup de foudre est de 2 ans. Parfois un peu plus !

 

Période fusionnelle

Définie par les auteures elles-mêmes

 

C’est le moment de la rencontre où nous ne faisons qu’un pour construire le lien amou- reux.

(dépendance aliénante)

 

La rencontre amoureuse est orchestrée à l’initiative de nos 3 cerveaux : le néocortex, le limbique et le reptilien. Elles classent les deux derniers dans la catégorie « part incon-sciente » et disent qu’ils seraient la partie invisible la plus active dans le processus de rapprochement/séduction.

 

 

Le cerveau reptilien a 3 programmes : manger, se reproduire, se défendre. Tous les auteurs énoncent une opinion semblable : la rencontre amoureuse (ACTE 1) est régie par notre nature animale (nos instincts, nos pulsions …), son objectif premier étant la perpétuation de notre espèce (programme de survie du groupe, qui est prioritaire au programme de survie de l’individu). Effectivement, c’est en général durant cette période que nous avons le plus de rapports sexuels !

 

Les 5 langages de l’amour

Gary Chapman

 

Pourquoi lui ? Pourquoi elle ?

Monique Fradot et Danièle Chinès

 ETAPE 2

L’éternité du sentiment amoureux est une fiction. Nous finissons toujours par redes-cendre de notre nuage et posons les pieds sur terre.

L’idée de l’amour romantique ne peut pas durer éternellement parce que ceux qui sont passionnément amoureux n’ont plus aucun intérêt pour tout ce qui les entoure.

 

 

Période où l’EGO réapparait

C’est le moment où l’euphorie du sentiment amoureux a épuisé sa durée de vie naturelle (environ 2 ans), nous réintégrons alors le monde de la réalité et commençons à penser de nouveau à nous-même.

Notre nature humaine nous définit comme un être égocentrique. Tout tourne autour de nous. Aucun de nous n’est parfaitement altru- iste.

Les amoureux fous d’autrefois deviennent des adversaires, et le mariage un champ de bataille. Ce sont deux individus en présence. Leurs façons de penser n’ont pas fusionné en une seule, et leurs sentiments n’ont coïncidé qu’un bref instant dans l’océan de l’amour. Les courants froids de la réalité commencent à les séparer. Ils ne sont plus amoureux l’un de l’autre. A ce stade, ou bien ils prennent leurs distances, se séparent, divorcent et partent en quête d’une nouvelle expérience amoureuse, ou bien ils décident d’apprendre à s’aimer sans le besoin euphorique « d’être amoureux ».

 

 

Période de contre dépendance

C’est le moment de la rébellion, de la révolte pour se détacher de l’autre et retrouver son identité propre.

 

L’EGO revient.

(contre-dépendance maladive)

 

C’est le retour à soi en s’opposant (forte- ment) à l’autre. Phase narcissique, égocen-trique, solitaire.

Moi, moi, moi - je n’ai pas besoin de toi, je me débrouille très bien tout(e) seul(e).

Moi sans toi / Moi contre toi

 

La côte d’alerte !

Ou ils restent ainsi.

Ou ils se séparent.

Ou ils démarrent une thérapie

 

 Les 5 langages de l’amour

Gary Chapman

 

 Pourquoi lui ? Pourquoi elle ?

Monique Fradot et Danièle Chinès

 ETAPE 3

A la recherche du véritable amour qui n’est pas le coup de foudre défini comme un point fort d’une expérience sentimentale temporaire !

Le véritable amour ne peut se mettre en place tant que l’amour obsessionnel n’a pas disparu.

 

 

Période où on définit son amour pour l’autre

Cet amour appartient au domaine de l’émo- tion mais pas à celui de l’obsession. Il asso- cie raison et sentiments.

Notre besoin émotionnel le plus profond n’est pas de tomber amoureux, mais d’être le plus authentiquement aimé d’autrui, de con- naître un amour qui procède à la fois de la raison et de la volonté, et non d’un instinct. J’ai besoin d’être aimé par quelqu’un qui a choisi de m’aimer, qui voit en moi une per- sonne digne d’être aimée.

Je suis marié(e) avec toi, je décide donc de rechercher ton intérêt. Cet amour là fait intervenir l’effort et la discipline. C’est la déci- sion de consacrer notre énergie au profit de l’autre, sachant que si sa vie est enrichie par nos efforts, la nôtre le sera également en retour, car nous éprouverons la satisfaction d’aimer correctement notre conjoint.

 

Période d’inter-dépendance

L’autre n’est pas comme moi mais nous sommes ensemble.

 

Je n’ai pas besoin de toi pour me sentir aimé. J’ai besoin d’être aimé et c’est avec toi que …

 

 

Outils pour arriver à cet ACTE 3 et découvrir le véritable amour dans son couple

Gary Chapman s’intéresse à « l’ici et maintenant » en faisant travailler les couples sur leurs langages de l’amour. Pour lui, il s’organisent en 5 grandes familles : les paroles valorisantes ; les moments de qualité ; les cadeaux ; les services rendus ; le toucher physique. Si nous connaissons notre langage et celui de notre partenaire ; et si nous donnons à l’autre les attentions dont il a besoin pour se sentir aimer – cet outil serait déjà suffisant pour transformer des relations amoureuses en détresse. Cela ressemble à une technique de thérapie brève (Palo Alto).

Monique Fradot et Danièle Chinès travaillent sur un champ plus large avec l’investigation du passé de chaque partenaire (généalogie). Elles aident les amoureux à se débarrasser des problè-mes non résolus de leurs ancêtres pour n’être qu’eux-mêmes dans leur relation. Elles donnent aussi quelques fondamentaux de la communication en général. Leur approche est un travail de psychologie classique avec les ouvertures actuelles.

 

Posté par waterviolet à 00:41 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

04 septembre 2012

ClowneriRe / Soleil de Clown / AGRIMONY (Aigremoine)

 

Enfin le temps de me poser pour rédiger un nouvel article Very Happy.

Les sujets ne manquent pas car les vacances ont été riches en émotions et en lectures ... sunny

J'avais prévu d'autres thèmes pour la relance du blog, mais la synchronicité déconcertante avec laquelle me sont parvenus les éléments ci-dessous leur a grillé la politesse !

Rien que ça : j'adore !

 



Je suis partie en "vacances parentales" avec un panier rempli de documents bounce , à lire, à visionner - dont un DVD de l'émission "C'est pas sorcier" sur les émotions.

Allez savoir pourquoi cette vidéo aura parcouru 1 000 kilomètres pour finalement être regardée chez moi le week end dernier ! Cela semble stupide sauf qu'au même instant, je songeais à glisser un billet sur la fleur AGRIMONY(AIGREMOINE) et puis tient comme par hasard, Pandy le Clown m'envoyait un p'tit mail parlant d'un spectacle de cirque pour une cause bien particulière.

Tous ces ingrédients parachutés dans un timing parfait font la recette du jour : ClownriRe !

 


 

Dans ce post, vous avez peut-être fait la connaissance du psychologue américain Paul Ekman, dont l'impressionnant travail de recherche sur l'expression faciale de nos émotions a été édité sous le nom : FACIAL ACTION CODING SYSTEM - une bible pour les professionnels qui doit peser 10 kilos ! study. Il est bien regrettable que le RIRE ne fasse pas partie des 6 émotions primaires (innées et réflexes) de l'homme, que nous partageons avec les animaux, car ses vertus sur la santé sont immensissimes.

 

Le rire : une émotion du mieux-être

extrait du documentaire de "C'est par sorcier" sur "les émotions"

Que déclenche notre rire dans notre grande machinerie corporelle ?

Pourquoi nous sentons-nous détendus, heureux, + + + ... après avoir ri ?

" Le rire provoque une décharge de dopamine dans le cerveau. Elle nous apporte une sensation de plaisir intense. Le cerveau sécrète aussi des endorphines qui sont un anti-douleur. Cette hormone passe dans le sang et agit sur tout le corps. C'est la raison pour laquelle après avoir ri aux éclats on se sent si bien et comme relaxé. Au-delà des sensations, le rire est également bénéfiques pour l'organisme. Quand on rit, le coeur bat plus vite, le sang circule mieux, les toxines sont alors mieux éliminées. Quand on rit, les poumons se vident et se remplissent complètement. Certes il y a davantage de bactéries qui pénètrent dans l'organisme mais on produit aussi davantage de globules blancs qui, à terme, vont assurer une meilleure protection. Les abdominaux se contractent et massent le ventre, la digestion est stimulée. Rire, c'est bon à condition que les muscles des sphincters ne se décontractent pas trop sinon il peut y avoir des fuites pipi ! "

En résumé, quand nous rions : Very Happy

  • nous éliminons des toxines
  • nous stimulons notre système immunitaire
  • nous stimulons notre digestion

 

 

Le rire-médecin : des clowns au service d'enfants malades

extrait du documentaire de "C'est par sorcier" sur "les émotions"

" Le rire améliore l'état de santé générale et stimule la guérison. Ce n'est donc pas un hasard si les clowns déambulent dans le hôpitaux pour redonner le sourire aux petits patients. Ils font partie de l'équipe du Rire Médecin et ils sont très efficaces.

 

Dr Henri RUBINSTEIN

" Il y a eu des statistiques qui ont été faites montrant que quand le Rire Médecin passe, la quantité de médicaments anti-douleur diminue de 30 à 40 %. Ce qui est énorme ! C'est très important ! "

(Histoire du Rire Médecin - FR3 Orléans - 12/04/2004)

 

 

"Il y a même des thérapies qui ont été mises en place en reproduisant la respiration du rire. Elles aident à évacuer les inquiétudes et les angoisses du quotidien. Il est recommandé de rire 10 minutes par jour ! " CPS

 

 


 

Soleil de Clown : un spectacle de cirque à Bourgoin le 22 septembre 2012 à 20h

information de l'Ecole de Cirque du Nord Isère

 

Soirée de cirque pour adultes dont les bénéfices iront à l'Association Soleil de Clown.

Elle intervient dans le service de pédiatrie de l'Hôpital Pierre Oudot de Bourgoin, puis à terme dans le service de pédopsychiatrie et les maisons de retraite du Nord Isère.

Le 22 septembre

Spectacle de magie et de clownerie

Chapiteau dressé à côté de la salle des sports - rue des Marronniers

Venez vous amuser et soutenir Pandy le Clown et son équipe dans son action auprès des enfants malades

 


 

AGRIMONY (Aigremoine) : la fleur de Bach pour le clown triste

 

Agrimony

 

Il y a rire et rire de ses problèmes ! Parfois, l'humour est vraie. Parfois l'humour est un trait d'entourloupe pour cacher ses problèmes aux autres ... et à soi-même in fine. Faire croire que tout va bien. Que les malheurs de la vie nous glissent dessus sans laisser de traces. Afficher un bonheur constant ou une bonne humeur permanente, ou plus simplement une attitude toujours positive quels que soient les coups reçus !!! Attention !!! Attention que ce clown ne soit pas en réalité un clown triste ! A refouler ses sentiments négatifs, à les enfermer à double-tours dans un coin de son être, à les nier jusqu'à en oublier leur nom, je ressens : tristesse, angoisse, stress, peur de l'abandon ... c'est prendre le risque qu'un beau matin ils reviennent au devant de la scène sans crier gare !!!! Et là tout un monde intérieur s'effondre. Nous voilà face à une partie de nous-même totalement inconnue et synonyme de mal-être non digérés.

AGRIMONY est la fleur de la sincérité. Son message énergétique nous aide à faire tomber le masque pour aller à la rencontre de notre souffrance cachée. Avec elle, nous retrouvons une vraie joie intérieure, un bel optimisme, le principe de la confrontation à la difficulté, au désaccord (la vie n'est pas que rose) ; nous nous acceptons avec nos deux polarités : qualités/défauts ; plus généralement, c'est une essence qui nous libère de nos émotions refoulées. Elle est donc à prendre avec précaution quand cette nature est un trait de caractère - car faire face soudainement à ses angoisses inconscientes peu nous "démolir". Comme une partie des professionnels FDB, je prépare alors la prise de cette fleur par un premier flacon (1ère couche de l'oignon) contenant STAR OF BETHLEEM ou SWEET CHESTNUT. Et pour la deuxième couche de l'oignon (le flacon suivant) : soit AGRIMONY est directement dans le flacon de mélange. Soit je prépare un flacon de mélange + un flacon solo avec AIGREMOINE . Le client décide quand il veut la prendre au cours de son traitement.

Si les états négatifs d'AGRIMONY sont une humeur passagère, vous pouvez l'ajouter tout de suite au 1er flacon de mélange.

 

Posts à (re)découvrir : un joyeux déraillement / rouge cocotte / Ah cette obstination propre à l'éducationr

 

Posté par waterviolet à 16:28 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

21 août 2012

Joël Peter Witkin (photographe) et son expérience intra-utérine

Juste pour témoigner que ceux qui en font l'expérience ne sont pas des fous !

Que l'on sait intimement beaucoup plus de choses que la surface ne le fait croire.

Bien que parfois la surface laisse clignoter des "help" pour aller voir en profondeur et peut-être guérir.

Et aussi que le métier que l'on choisit n'est pas si libre que cela. Clin d'oeil à ce post et son commentaire de Capucine.

 

 

joel

"J'ai un frère jumeau. Ma mère nous a toujours dit à mon frère et à moi qu'elle avait fait une fausse-couche d'un triplé. Elle était restée floue là dessus. Nous n'étions que des enfants. Des années plus tard, lors d'une séance de thérapie où l'on vous fait revivre votre naissance, je me suis revu dans ma poche avec mon frère jumeau. Il faisait très chaud et très humide, comme dans la jungle. Mais à travers la buée de cette enveloppe, j'ai vu ma soeur dans son enveloppe séparée être emportée. Ca m'a vraiment ébranlé. Je suis rentré dans mon appartement du New Jersey et j'ai appelé ma mère c'était la nuit. Je lui ai raconté mon expérience "wahou" et que j'en étais sûr. Elle était sous le choc. Mais le lendemain elle m'a rappelé et m'a avoué qu'elle avait effectivement eu un avortement spontané lors de son deuxième mois de grossesse qui lui a fait perdre son troisième enfant. Quand j'ai compris que c'était vrai, je me suis dit que je pourrais le supporter, je suis assez costaud, et j'ai traversé pas beaucoup d'épreuves dans ma vie. Mais surtout j'ai compris que j'avais compris la mort avant de connaître la vie."

 


Dossier de presse : « Il porte une montre Mickey, une bague à tête de mort, parle comme une mitraillette et craint, par dessus tout, la grippe que vous avez ce jour-là. Loufoque, embobineur,  excentrique, Joel Peter Witkin est un trompe-la-mort : celle qu’il photographie à satiété, dans ses mises en scènes macabres ; ou celle qu’à 6 ans, témoin d’un accident de voiture dans les rues de Broolyn, il vit rouler à ses pieds sous la forme d’une tête humaine... »

Interview entendue sur France Culture - Emission : Mon Oeil - Thème : Amérique du Nord 4/5 - Jour : 02 août

Posté par waterviolet à 07:02 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

07 août 2012

Un joyeux déraillement ~ ZINNIA

 

Y'a pas 10 000 suspects !!! La seule et unique responsable de ce grand cirque s'appelle ZINNIA !

Je voulais retrouver une humeur joyeuse ; ma facette clownesque que j'aimais tant enfant ...

Alors l'élixir ZINNIA entra dans la composition de ce flacon de traitement.

Quelques jours passèrent ... RAS

Deux semaines s'écoulèrent ... RAS

Et puis ce vendredi après-midi , ce fut THE BIG SHOW !!!

 

C'était la veille de nos vacances (en décalé). Un début de fête (pour nous) quoi !

Seule à la maison, je préparais nos bagages, et pour rendre la corvée plus légère (je déteste faire les valises), j'avais mis Mickaël Jackson dans les enceintes. Je tournoyais tout en passant d'une pièce à l'autre, d'un sac à l'autre, d'un membre de la famille à l'autre. Cette ambiance festive a emporté mon humeur bien plus loin que je ne l'imaginais ... car soudain me prit l'envie de me déguiser en clown ! Ce n'était pas bien le moment, car cela repousserait d'autant mes préparatifs. Seulement voilà, le désir et sa joie de le réaliser étaient si forts, que je ne pus m'en détourner.

 

Me voilà donc partie vers la salle de bain, avec ma boite de maquillage et un pinceau tout doux. Je me suis regardée dans la glace et me suis demandée à quoi ressemblait le clown heureux qui se cachait sous mes traits ? Puis j'ai laissé faire mon intuition avec délectation. Elle a choisi les couleurs, les endroits sur mon visage, les formes ... ! A la fin j'ai enfilé un tee-shirt rouge pétant, un chapeau à pois multicolores et j'ai saisi la magnifique fleur fabriquée par Benjamin.

J'ai passé un quart d'heure à faire le clown en rigolant de mes farces, puis je suis remontée à l'étage finir ces satanées valises. L'heure tournait et ce fut bien sûr le moment du choix. Dans quelle tenue aller récupérer mon grand à la garderie de l'école ? Est-ce que je me démaquille ou est-ce que je reste grimée ? Vais-je être bien accueillie ou refoulée à l'entrée ? Va-t-on me prendre pour une folle ? Dois-je téléphoner et prévenir avant ? Est-ce que je m'autorise à rester moi-même à cet instant-là ou est-ce que je m'oblige à suivre le conformisme ?  Toutes ces questions tournent dans ma tête en même temps que les minutes s'égrainent à une vitesse folle. Comment me décider ????

 

moi1) Je ne fais rien de mal. 2) Je suis plutôt dans la peau d'un personnage sympathique. 3) Je symbolise une facette que bien des gens devrait cultiver pour expérimenter la vie d'une façon plus légère.

Si je me change en vêtements de ville, ce n'est pas pour éviter les remarques des enfants de l'école mais surtout pour ne pas être blessée par les attitudes critiques des adultes. A méditer !!!

OK ...

 

J'ai choisi de dépasser ma peur des jugements et suis partie à l'aventure à toute berzingue. J'ai enfourché mon vélo, le chapeau bien vissé et suis arrivée au portail de l'école, le sourire aux lèvres. Dans la 1ère cour, les élèves de primaire se sont approchés surpris. Nous avons échangé quelques fous rire puis je suis remontée jusqu'à la grille suivante. Dans la cour de la maternelle, une dizaine de petits sont venus à moi les uns après les autres. La surprise les a plutôt rendus interrogatifs mais pas inquiets ! Ils ont voulu tirer sur mon nez, m'ont demandé ce que je venais faire, m'ont imitée, m'ont dit qu'ils trouvaient ça génial un clown à l'école ... le dialogue a duré 3 minutes ... et puis tout à coup, mon fils s'est approché de la grille pour voir ce que faisaient ses copains. Quand il a découvert le clown, il est resté silencieux 3 secondes puis il s'est exclamé tout content :

- C'est COCOTTE POULETTE !

Vingt yeux demandent : "C'est qui Cocotte Poulette ?"

- C'est ma MAMAN !

 

Cette simple exclamation a renversé mon coeur ! J'étais fière d'avoir bravé mes peurs car ce fut un instant de magie et de fête pour plein d'enfants et moi-même. Nous avons partagé une joie profonde. Une facette de la vie créative dans notre société normalisée, aseptisée. Et me savoir reconnue et acceptée par mon enfant dans mon expression "originale" a été un grand moment de respect et d'amour.

Oser être vrai est une richesse pour tous.

 


 

Zinnia 2  Zinnia 3

 

ZINNIA est un élixir floral découvert par le laboratoire DEVA. Son champ d'action concerne la joie et l'humour qu'il développe sous différentes facettes. Philippe Déroide dans son livre "les élixirs floraux européens" introduit l'identité de la fleur ainsi :

"Au premier abord, le ZINNIA ne semble pas une plante très naturelle car, avec ses couleurs excessives, elle a un côté artificiel. Son image clownesque, son côté un peu "zinzin", nous relie à sa qualité supérieure. L'élixir floral de ZINNIA nous enseigne que le rire est une médecine très efficace. Le monde des enfants est le monde du jeu, dont le rire et la légèreté dans l'action sont deux caractéristiques importantes."

J'ai adoré cette expérience énergétique

 

deroide

 

Posts à (re)découvrir : rouge cocotte / Ah cette obstination propre à l'éducation / Dis OUI à la vie chaque jour

29 juillet 2012

Piège à loup ~ MIMULUS (Mimule)

 

Nous proposons aux enfants de partir une semaine en camping.

Ils sont fous de joie, sans pour autant savoir de quoi il s'agit exactement, puisque ce sera la 1ère fois !!!

 

- Nous allons dormir sous la tente Benjamin, dit Titou en sautillant

- Super !!! lui répond son frère

- On sera tous ensemble

- Génial !!! Il fera tout nuit alors dehors maman ? On verra les étoiles dans le ciel ?

- Oui. Ce sera magique car on entendra les bruits de la nuit. Par exemple la chouette, le hérisson, les moustiques, le petit mulot ...

- J'ai peur des grillons la nuit maman !

- Ah !

- Et le loup maman. Comment on va faire ? Il va venir nous manger !!!

- Ah !

 

Nous voilà mal partis pour l'expérience. J'ai bien en tête de leur proposer de prendre UNE PETITE FLEUR cependant, j'aimerais les rendre plus acteurs dans la solution. Commençons par le problème du loup !

- As-tu une idée Titou pour ce méchant loup ?

- Il faudrait construire un piège à loup !

- Excellent ! Nous allons rassembler tout le matériel de fabricolage qui traîne et nous verrons qu'en faire ...

 

 

réalisation

 

le matos de base

DSC07794

 

On renforce les angles

DSC07795

 

On bricole une "paire de jumelle-piège" pour la façade avant

DSC07796DSC07799DSC07798

 

 on tapisse l'intérieur de la boite de nourritures alléchantes

avec grand renfort de parfums factices

DSC07803

 

on élabore la 1ère arme redoutable :)

on peint le piège dans la teinte "poil-de-loup"

on colle la 2ème arme redoutable sur la façade avant (photo par la suite)

DSC07804DSC07811DSC07813

 

nous voila prêts à essayer notre machine de guerre

contre cette horrible bête bien connue dans nos contrées

DSC07810

 

explications du principe

 

1. Poser le piège à l'entrée de votre tente

 DSC07840

 

2. Le loup qui rôde dans les parages sent une odeur de viandes.

Intrigué, il cherche et trouve la boite noire. Alléché par les parfums,

il dévisse les yeux-bouchons et regarde à l'intérieur, le museau collé à l'hygiaphone.

DSC07842

 

3. Par l'hygiaphone, il renifle du poivre moulu dans les naseaux !!!

Ses yeux rivés aux jumelles reçoivent, eux, du piment sous forme de graines.

Elles sont bombardées par des ressorts-catapultes !!!

DSC07843

 

Le loup s'enfouit en courant. Les yeux gonflés et le nez irrité !

Il éternue et pleure ! C'est le désastre !!!! On a gagné

 

 


 

 mimulus

MIMULUS est la petite fleur de Bach pour les peurs connues. C'est-à-dire les anxiétés que l'on peut nommer. Cet état nous fait vivre un malaise psychique et physique, qui nous bloque dans la réalisation d'une expérience de vie. Pour autant, nous ne sommes pas en panique.

C'est une fleur classique chez l'enfant. Et à certains stades de son développement, fort utile à son rééquilibrage intérieur. Dans la situation présente, MIMULUS traitera Titou et Benjamin pour leurs peurs

. du loup

. du grillon

. du noir

. d'être dévorés (peur de la mort)

en réveillant leurs potentiels du courage et de la confiance en eux pour Oser l'expérience. Ils devrait relever le défi avec assurance ! A suivre donc ... si le temps nous le permet ;-)

 

 

Posté par waterviolet à 23:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,