"Le jour où tu cesseras de suivre une autre personne que toi, tu cesseras de suivre la vérité" K. MURTI

 

Cette citation me relie à la définition de la santé par le Docteur Edward BACH (1886-1936), créateur du système de soin des Fleurs de Bach.

 Extrait du livre "Les conférences du Dr Edward Bach" - le courrier du Livre

 Chapitre 4 : Libère-toi toi-même (1932)

RIEN N'EST PLUS SIMPLE - UNE HISTOIRE VRAIE

Une enfant a décidé de faire la peinture d'une maison pour l'anniversaire de sa mère. Dans l'esprit de la petite fille, la maison est déjà peinte. Elle sait à quoi elle ressemble jusque dans les moindres détails, il ne reste plus qu'à reporter cette image sur le papier.

Elle prend sa boite de peinture, un pinceau et un chiffon puis, pleine d'enthousiasme et de bonheur, se met au travail. Toute son attention et son intérêt sont concentrés sur ce qu'elle fait ... rien ne peut la distraire de son travail.

La peinture est prête à temps pour le jour d'anniversaire. Elle a, aussi bien qu'elle l'a pu, représenté son idée d'une maison. C'est une oeuvre d'art, parce qu'elle l'a faite entièrement seule, chaque trait de pinceau a été appliqué par amour pour sa mère, chaque fenêtre, chaque porte a été peinte avec la conviction que c'est exactement là qu'elle devait être. Même si elle ressemble à une meule de foin, c'est la maison la plus parfaite qui ait jamais été peinte : c'est une réussite parce que la petite artiste a mis tout son coeur et toute son âme, toute sa vie dans cet ouvrage.

C'est cela la santé, le succès et le bonheur, et le véritable altruisme. Servir avec amour, dans une parfaite liberté et à notre manière.

Nous venons au monde en sachant quelle image nous devons peindre et en ayant déjà esquissé notre chemin à travers la vie. Tout ce qui nous reste à faire, c'est de le matérialiser. Nous avançons, plein de joie et d'intérêt, concentrant toute notre attention sur l'accomplissement de cette image, et transposons du mieux que nous pouvons nos idées et nos objectifs dans l'environnement extérieur que nous avons choisi.

Si nous suivons, du début à la fin, nos propres idéaux avec toute la force qui est en nous, nous ne connaîtrons pas d'échec ; bien plus, notre vie, saine et heureuse, aura été une grande réussite.

 Raphaël

La fusée et son pilote - la zone des hélicoptères - la zone des avions

 La même histoire de la petite artiste peut illustrer à quel point les difficultés de la vie peuvent compromettre cette réussite, cette santé, et nous détourner du sens de notre vie.

L'enfant travaille à sa peinture dans la fébrilité et le bonheur, quand soudain quelqu'un passe et dit : " Pourquoi ne mettrais-tu pas une fenêtre ici, et une porte là ? Et bien sûr, le chemin devrait traverser le jardin comme ceci." Du coup la petite fille perdra tout intérêt pour son travail. Elle continuera peut-être à peindre, mais ce sont les idées d'un autre qu'elle mettra sur le papier. Peut-être sera-t-elle en colère, irritée, malheureuse, aura-t-elle peur de rejeter ces suggestions. Peut-être commencera-t-elle à détester sa peinture et peut-être la déchirera-t-elle. En fait, la réaction qu'elle aura dépendra du type de personnalité de l'enfant.

Une fois la peinture terminée, on pourra certes, reconnaitre clairement une maison, mais elle sera imparfaite et ce sera un échec, puisqu'elle représentera l'interprétation des pensées d'un autre, et non celle de l'enfant. Elle n'aura plus de valeur en tant que cadeau d'anniversaire, car peut-être ne sera-t-elle pas prête à temps et sa mère devra-t-elle l'attendre pendant toute une année.

C'est cela la maladie, la réaction à l'ingérence. C'est un échec et un malheur passager. C'est ce qui se produit lorsque nous laissons les autres se mêler du sens de notre vie, semant le doute, la peur ou l'indifférence dans notre esprit.