Eduquer

 

J'aime tellement cette affiche - son message, ses dessins - qu'elle a trouvé sa place dans un petit coin de la maison. Bien située, histoire de la reluquer très très très souvent.

Bien avant de la croiser, j'avais mesuré à quel point il m'était difficile d'accompagner mes petits sans changer moi-même. Je dirais sans d'abord commencer le changement chez moi : me libérer de mes acquis familiaux (l'allaitement a bien aidé). Prendre en compte mon conjoint (flinguer mon côté indépendo-autoritaire). Faire une mayonnaise à notre goût selon nos valeurs + nos ressentis + nos intuitions + la réalité de la vie + nos enfants en réel (pas les fantasmés) - tempérament, besoins + etc ...

 

La première fois où je me suis pris un mur (dans ma réalité de parent), ce fut peu après la naissance de mon fils aîné.

- "C'est ça la vie de maman ! N'avoir que 5 minutes à soi en 24h et prendre sa douche à 16h ! S'occuper non stop de son petit. Répondre à tous ses besoins de survie (y fait pas ça pour m'emmerder => ça j'avais bien compris !!!) J'vais jamais y arriver !

Il me semble avoir engueulé ma soeur au tél : - "Mais pourquoi tu ne m'as pas dit la vérité ? Mais pourquoi les bouquins ne disent pas la vérité sur les vrais rythmes du bébé, ses besoins, etc ..."

Puis j'ai rencontré l'association GALACTEE et par elle, la bonne littérature ! Les choses ont pu s'apaiser grâce à l'acquisition des vraies infos scientifiques, techniques et pratiques. Bébé en fut ravi tout autant que moi !

 

La deuxième fois où je me suis pris un mur (dans ma réalité de parent), ce fut à une réunion d'allaitement. Titou avait 18 mois et voilà comment je nous ai présentés :

- "Aujourd'hui je n'ai pas de question sur l'allaitement. Tout va bien. Il tète toujours autant qu'à la naissance geek ... par contre j'ai des questions sur l'éducation ! Je sais c'est pas le sujet mais bon je me rends compte qu'à son âge, on amorce l'éducation et là c'est l'angoisse car ...

depuis que je l'allaite, que je le porte, que nous dormons ensemble. En somme, depuis que nous pratiquons le maternage proximal, je suis incapable de me lancer dans l'éducation classique reçue en héritage !!! Non non non, elle n'est pas du tout compatible scratchavec ce que je ressens pour mon enfant. Avec la communication bienveillante que nous adoptons depuis quelques mois !!!"

 

Et c'est ainsi que j'ai compris qu'il me fallait moi aussi évoluer, chercher, changer, imaginer d'autres solutions pour être - avec mon conjoint - le parent qui me correspondrait le mieux. Very Happy

 

J'ai trouvé sur ma route l'association nord-iséroise : SIMPLEMENT PARENTS. Et je navigue avec elle depuis presque 4 ans sur des mers qui me correspondent plus. Aux ateliers SAM (Signe Avec Moi), mes petits et moi avons appris le langage des sourds-muets pour nous permettre de communiquer avant leur acquisition de la parole. Ils expriment moins de frustrations et de colères puisque nous comprenons leurs demandes. Ce qui engendre une relation plus apaisée, plus respectueuse et gagnante de part et d'autre. J'ai aussi participé aux ateliers FABER & MAZLISH pour acquérir des outils de communication non-violente. Cette méthode est déroutante. A sa découverte on se dit - "mais oui bien sûr, c'est évident !" / Puis quand on partage des moments de notre enfance, qu'on reprend contact avec nos ressentis face à nos parents : tant de colères, de sentiments d'injustice, de honte ..." on prend conscience que cette traditionnelle façon d'éduquer par son manque d'écoute, de sympathie, d'accueil des sentiments est tout sauf une relation bienveillante, une relation d'amour. Ca fait froid dans le dos ! Comme il est facile de faire du mal à son enfant ! Ne croyez pas que ces situations s'oublient, tout est enregistré. Il suffit d'ouvrir la boite et hop, les émotions difficiles ressortent illico. / Alors on décide de changer de technique. Et cela n'est pas simple. Il faut se déprogrammer de l'ancienne. Pour se reprogrammer de la nouvelle. Mais les réflexes sont là et les vieilles peaux ont du mal à squamer. Alors heureusement que le FORUM de l'association nous aide à partager nos expériences. Les autres parents me permettent de continuer à évoluer, à changer, à grandir en même temps que mes enfants. Le pire que je puisse leur offrir c'est une maman qui se repose sur ses lauriers pensant que tout est déjà en boite prêt à être consommé. Tout est à réinventer chaque jour, car eux comme moi comme le Monde ne savons pas comment demain sera !

  • Merci à Simplement Parents d'être un PHARE sur ma route.
  • Merci à toutes ces femmes et quelques hommes qui témoignent de leur quotidien de m'ouvrir d'autres voies de navigation.
  • Si vous voulez nous rejoindre cliquez ici vous verrez nous sommes géniaux
  • Vécu de cette façon, ma vie de parent est une CHOUETTE AVENTURE !!!

flower