Vendredi en 8, à midi, mon aîné et son copain jouent dans le jardin pendant que je prépare le repas.

- Maman ! Y a une souris dans le jardin.

Heu, je feins la stratégie j'entends pas.

- Mamannnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnn ! Y a une souris dans le jardin.

OK ! le quartier étant au courant, je refais surface :

- Ah bon ! Elle est où ? répondis-je en gardant mes distances.

- Elle est là, sous la balançoire. Elle est trop mignonne maman, viens la voir. Mais je crois qu'elle ne va pas bien.

- Elle bouge ?

- Oui mais elle est sur le côté. Oh maman, viens la voir, la pauvre.

- HUM HUM HUM

 


 

J'imagine la fleur Rock Rose dans ma tête et quelques secondes plus tard, aussi courageuse que Wonder Woman, je rejoins mon fils au fond du jardin.

 

1Effectivement, la petite bête semble à l'agonie. Elle git sur un flanc. Fait des tentatives malheureuses pour se remettre à 4 pattes. Elle a du sable sur le corps. Je me dis qu'elle s'est peut-être fait attraper par un chat dont elle a pu se libérer, mais le choc et le soleil (30°) la perturbent.

- Bon. Commençons par lui donner du RESCUE pour qu'elle se remette d'aplomb et mettons-là à l'abri du soleil. C'est bizarre, pensais-je en découvrant ses yeux voilés, un peu gris. Elle doit être bien vieille car elle ne semble pas bien voir.

 

Je vais chercher des gants en latex et un chiffon ; je dilue 4 gouttes de RESCUE dans de l'eau, dans une coupelle ; mon grand prend sa boite à chaussures préférée et du fromage. Nous voilà repartis au fond du jardin. Mimi notre souris n'a pas bougé et se laisse même faire quand je m'en saisis doucement. Je la pose dans son nouveau nid et nous plaçons la boite à l'ombre sur un coffre à jouets. A l'aide d'une allumette, je dépose quelques gouttes d'eau RESCUTEE sur son museau puis nous la laissons tranquille, et partons manger à cinq mètres de là. Dix minutes plus tard, Titou file regarder ce qu'elle devient.

2   2b

- Elle a mangé du fromage maman. Je vois la trace de ses petites dents !

Bon notre plan fonctionne, elle se retape.

 

 

10 minutes plus tard, que vois-je dans mon champs de vision :

3

Oh la, mais Mademoiselle est suffisamment gaillarde pour repartir à l'aventure. Nous courrons la rejoindre et je saisis la boite en prévention d'une chute d'un mètre. N'ayant pas le temps de l'apporter dans un grand espace de verdure, notre équipe repart vers la balançoire pour la lâcher là où nous l'avions trouvée.

5

Elle se laisse glisser sur le sol, avance un peu sur l'herbe puis, en terrain connu, se faufile dessous. Nous lui disons au revoir et allons finir notre glace au chocolat qui se transforme en flaque !

 


Le soir-même, fiers de notre sauvetage grâce à RESCUE et à nos bons soins, nous racontons l'histoire à zhom. A la fin il me dit :

- Tu es sûre que c'était une souris ?

- Ben oui, je crois.

- Ce ne serait pas plutôt la taupe qui nous ravage le jardin depuis un mois ?

- Ah ça non. Elle ne ressemble pas à une taupe. Mais j'ai fait des photos, tu veux la voir notre souris ?

- Montre-moi.

4

ARGH !!! C'est pas vrai, en fait il s'agit d'une souris-taupe. Mon père m'a parlé de cette espèce. C'est pire que la taupe. Elle te met le jardin en vrac et tu ne peux pas lutter !!!

- C'est ELLE qui transforme notre carré de verdure en terrain de golf ?

- Oui.

Je préfère me taire

- Je crois que tu as raison car ses yeux laiteux m'ont fait penser qu'elle était aveugle. C'est sûr, si elle vit sous terre !!! Et puis je comprends mieux ses grains de sable sur le dos, elle devait être sortie de son tunnel.

Silence de mort

- Vous lui avez sauvée la vie ! Et en plus tu l'as relâchée ! ARGH !!! Et pourquoi t'as pris des photos ?

- Pour montrer qu'on peut aussi donner RESCUE aux animaux pour les retaper d'un mauvais coup.

- Ben c'est réussi ton expérience, nous voilà à nouveau dans la mouise.

On en rigole, que faire d'autre ?

 


J + 10

Rescue dropsJe scrute notre terrain et toujours pas de nouveau trou !

Qué passa ?

Souris-taupe se serait-elle mourrue ?

Ou aurait-elle changé de jardin pour nous remercier de lui avoir donné une deuxième chance. Je penche plutôt pour cette option car il m'arrive régulièrement de ranimer au RESCUE (dilué dans de l'eau) des oiseaux qui se tanquent dans nos vitres et l'un d'entre eux est longtemps venu chanter juste sous nos fenêtres.

 


Je profite de ce post pour faire de la pub à cette hisoire de petite taupe hilarante

taupe