Une énergie. Un rayon d'Amour. La vie sous une très belle expression !

 

C'était un soir de septembre 1994. Je suis assise dans les premiers rangs pour raison professionnelle. Je ne suis pas là pour elle mais parce que cela fait partie de mon job. J'accompagne des médias au concert. La salle est mythique, la chanteuse pas encore. Je ne la connais qu'au travers d'un titre qui vient de conquérir les charts français. Son succès a permis la réservation de l'Olympia.

Les rideaux rouges se lèvent. Je suis assise au fond de mon siège et j'attends la suite. Elle interprète "Des mots qui sonnent" avec une telle puissance que capt(ur)ée, je m'avance un peu plus sur mon strapantin. Quand elle performe "Le blues du businessman", j'ai failli tomber de mon fauteuil, cette voix, quelle qualité. Puis l'enchaînement sur "Le fils de Superman", tant d'émotions, la salle a les larmes aux yeux. Le concert se finit. Rideau. Ce show sonne comme une promesse. Je suis curieuse de la suite de sa carrière !

céline 1

 

C'était un vendredi soir de 1998. Je fais partie de l'équipe de production d'une maison de disques. Je m'apprête à partir quand mon téléphone sonne. Une directrice me demande de prendre contact avec Jean-Jacques Goldman au studio Mega. Il enregistre pour Céline et a urgemment besoin de contrats de musiciens. Je prends le relais. Appelle la cabine d'enregistrement. Un assistant décroche et me passe Jean-Jacques. Il me dit poser le combiné le temps que la prise de voix se termine. Je mets le haut-parleur sur mon appareil et profite de la pause pour rallumer mon ordi. C'est alors que j'entends la voix résonner jusque dans le haut-parleur pourri de mon téléphone. Même dans ces conditions d'écoute de misère, l'organe est sublime. Céline interprète. C'est si pur, si juste, si émouvant que j'arrête tout mouvement, ferme les yeux et découvre la chanson en avant première. Je n'entends rien d'autre, laisse couler quelques larmes ; silence ; puis je réponds à Jean-Jacques qui me parle. C'est si beau une voix parfaite qui reçoit un écrin pour s'exprimer, et exprime l'écrin avec autant de couleurs. Comment résister aux vibations que cela fait naître dans le corps. Je n'ai jamais oublié cet instant suspendu.

 céline 2céline 3

 

 

 

 

 

C'était le 25 mars 1995. Elle faisait de la promotion et accueillait les médias dans une suite à l'hôtel Intercontinental. J'accompagnais le journaliste de France Info pour une interview de quelques minutes. Nous étions les derniers puis elle reprenait l'avion pour rentrer chez elle. Je fêtais pile ce jour-là mes 27 ans et elle, allait avoir le même âge d'ici 5 jours ! Je lui avais apporté un petit bouquet de violettes pour marquer le coup et la fin de son séjour parisien. Elle m'a remerciée et nous avons engagé une petite conversation chaleureuse qui s'est finie ainsi :

- "Quelle est votre date d'anniversaire ?" me demande-t-elle.

- "C'est aujourd'hui et je fête le même âge que vous !"

- "Nous sommes presque jumelles alors ?" me répond-elle avec malice

- "Sauf que moi, je suis l'opposée de vous : je fume, je bois, je chante comme une casserole et je n'ai toujours pas trouvé mon amoureux !" (elle vient de se marier et a une très bellllllllllllllllle bague au doigt)

Elle m'a pris les mains et répondu avec un brin d'humour, d'accent québecois et beaucoup d'empathie :

-"T'inquiète pas Marion, la roue tourne".

Et ça, c'est tout elle.

On a fini dans un fou rire !!!

Et ça, c'est tout elle !

 

Merci Céline de me donner tes parcelles de joie, d'énergie et d'amour à chaque fois que j'écoute tes chansons ou que je te vois en vidéo. Tu es la générosité du coeur et de l'âme en personne. Tu es une sacrée bulle d'oxygène et un super carburant pour me booster dans ma vie.

pour le fun : http://www.dailymotion.com/video/x1dnjy_celine-dion-all-by-myself_news

Take Care Big woman and Big Mother ;-)

céline 5céline 4