" Je fais ce que j'ai à faire" dit Hannah Taylor,

une fillette de 11 ans (2007) qui vit à Winnipeg, au coeur du Canada.

Hannah 1

" Bien des jeunes ou des adultes aimeraient faire quelque chose pour la planète, ou leur pays, ou leur ville ou leur quartier, mais ils ne savent pas comment. Si vous avez une idée qui vous semble bonne, parlez-en aux autres, ils pourront peut-être vous aider. Je n'ai rien d'extraordinaire mais j'ai la chance de pouvoir agir."

 

L'histoire d'Hannah (clic)

Ce court métrage documentaire raconte l’histoire d’une fillette de onze ans qui incite les adultes à adopter un nouveau comportement, en leur montrant le bon exemple à suivre. Lorsqu'elle n'avait que cinq ans, Hannah Taylor aperçut pour la première fois un sans-abri dans une ruelle de Winnipeg. C’est à partir de ce moment troublant qu’elle décida de changer le monde, tout simplement. Elle fonda ensuite l'impressionnante fondation Ladybug qui, sous sa gouverne, amassa plus d'un million de dollars pour le bénéfice des plus démunis.

Hannah 2

L'affection va changer le monde

 

" Je suis née avec ce qu'on appelle un souffle au coeur et aussi avec un petit tout petit, ne vous inquiétez pas, trou dans le coeur. Il arrive parfois que mon coeur batte trop vite. Quand j'ai un élan de croissance je ne retiens pas mon souffle. J'ai tendance à m'inquiéter. Et quand je m'inquiète cela affecte mon coeur. Maman dit que ma figure devient de la couleur du ciment. Mes mains sont très froides et mes lèvres ont une drôle de couleur. Les médecins essaient de savoir comment ils pourraient me guérir. J'ai une théorie au sujet de mon coeur, peut-être qu'il y a un trou dans mon coeur parce qu'on ne s'occupe pas assez des sans-abri dans le monde. C'est pour ça qu'il y a un trou. Peut-être que ce n'est pas vrai, je n'en suis pas sûre, mais c'est ma théorie de petite fille."

 

" Nous pouvons changer le monde même si nous sommes petits. Si nous apprenons avec notre esprit, et nous travaillons avec notre coeur, ça peut faire toute la différence. Je le crois vraiment."

 

coccinelle

 

 

 

 

 

 

 

 


Hannah TAYLOR exprime merveilleusement le potentiel positif de la fleur LARCH (mélèze). Je profite donc de ce post pour vous présenter cette quintessence du système Bach.

Le texte ci-dessous est une citation mais je ne connais plus son auteure !!!

 Larch

 

"Le potentiel positif de Larch se manifeste chez les personnes déterminées, capables, avec un amour-propre réaliste, qui ne s’inquiètent pas de l’échec ou de la réussite. Conscientes de leur propre potentiel, elles s’efforcent de l’exploiter. Elles sont capables de prendre des initiatives et des risques et refuser d’accepter que le mot "impossible" puisse exister. Elles utilisent judicieusement leur sens critique. Attitude positive par rapport à la vie."